Finale de la Coupe de France Régionale à Bercy

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Magazine

GROUPE SENIORS FILLESBercy va devenir basque le temps d'une finale

On connaissait les exploits des garçons du Zibéro, désormais il faudra s'habituer aux exploits des filles, en course pour un extraordinaire doublé coupe-championnat.

Cela n'était encore jamais arrivé. Jamais aucune équipe du département, qu'elle soit masculine ou féminine n'était parvenu en finale de Coupe de France régionale. Cette performance, la première équipe à y parvenir, c'est le Zibéro Tardets. Et si habituellement, ce sont les exploits des garçons qui sont mis en avant, cette fois ce sont les filles du club qui font la fierté du club âgé de 65 ans. En championnat pour commencer, les joueuses de Denise Challa ont assuré leur montée en Nationale 3 la saison prochaine. Et ce, depuis leur succès face aux leaders Eysines 28-25 samedi dernier, premier exploit. Insatiables, les Souletines ont joué sur les deux tableaux "coupe-championnat" et avec bonheur, puisque samedi elles affronteront Kremlin-Bicêtre en finale de la Coupe de France. Vous avez bien lu ! D'un côté Kremlin-Bicêtre, la ceinture de Paris, de l'autre Tardets. Ou la confrontation de deux mondes : d'un côté le handball de la capitale, de l'autre celui de la province profonde. Le handball des villes contre celui des villages. Mais en Soule, les montagnes on connaît...alors...les soulever, ce n'est pas un problème ! Voir les filles quelque peu "voler" la vedette aux garçons est-ce une surprise à Tardets ? "Pas forcément, explique Anne-Marie Thornary, coprésidente du club avec Francis Burguburu, le Zibéro compte 270 licenciés dont une légère majorité de filles". Mais qu'est ce qu'il fait que dans un village d'à peine 500 âmes, le sport n° 1 en France en termes de titres mondiaux ait un tel succès ? "Il faut dire qu'à Tardets, le handball n'est pas qu'un sport, il est une véritable religion, poursuit Anne-Marie, on tombe dedans tout petit. Dans les cours de récréation, il y a des terrains de hand, si on veut jouer au ballon, c'est avec les mains !".

573 habitants, 270 licenciés, 250 partenaires

Les chiffres sont là, impressionnants : Tardets, 573 habitants recensés en 2014, 270 licenciés, 16 équipes et une école de hand, "et depuis cette année, une équipe 3 seniors chez les garçons, il faut bien caser tout le monde" s'amuse la coprésidente. Mais les prodiges, le Zibéro les collectionne. Vous en voulez d'autres ? La saison prochaine, le Zibéro aura donc ses deux équipes fanions (garçons et filles) au niveau national (N2 pour les garçons, N3 pour les filles) avec un budget lilliputien (110 000 €). Mais avec un engouement impressionnant. Chaque samedi soir, la salle municipale est pleine à craquer, les partenaires sont au nombre de... 250 ! "Chacun donne ce qu'il peut. Il y en a des tout petits, il y en a des plus importants, mais tous tiennent à donner quelque chose, car le Zibéro ici, ça représente vraiment quelque chose", sourit Anne-Marie. Les preuves que le parcours en Coupe des filles représente beaucoup ici, des partenaires sont venus d'eux-mêmes proposer aux présidents de financer des sweats spéciaux finale à Bercy pour toute l'équipe, 130 supporters feront le déplacement à Paris, 50 dans un bus, le reste en avion, "et il y aura aussi toute la communauté basque de Paris à Bercy", précise la moustache frétillante, Henri Etchandy, le trésorier historique du club. "Ce 5 mai, le territoire de Soule sera vide" s'amuse Anne-Marie... En revanche, Bercy va devenir basque le temps d'une finale. "Nos filles vont le faire, vous allez voir, elles vont ramener la coupe" promet la coprésidente.

Fabrice Borowczyk

GROUPE SENIORS FILLES

« Les filles du Zibéro en quête d’un exploit jamais réalisé : ramener la coupe de France région dans le département ».