Xiberotarrak brille au pied de la Tour Eiffel

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Xiberotarrak

champ de marsLe 11 octobre dernier, 5 licenciés de Xiberotarrak sont montés à la capitale pour y disputer les 20 kms de Paris : Kévin Martins, Laëtitia Prat, Céline Maly Aguer et François Berges accompagnaient Nicolas Duplàa dont c'était la 4e participation consécutive.

Il faut dire que l'employeur de Nicolas, l'entreprise Gfi propose un dossard à ses salariés qui le souhaitent. Sur le territoire national, ce sont en tout 140 salariés de l'entreprise qui ont participé à l'évènement. Cette année, outre François Berges, un autre collègue de travail de Nicolas est monté à Paris : Julian Mauborgne. Et voilà comment une demi douzaine de "Souletins" partent à la conquête de la Tour Eiffel : "courir avec la Tour Eiffel à côté, je trouve ça à la fois classe et magique", raconte Nicolas, qui, jusqu'à présent, a sans cesse battu son record de l'épreuve d'année en année : 1h16 en 2012, 1h15 en 2013 et 1h12 en 2014. Quand on parle de "Souletins", l'Oloronais d'origine, Kévin Martins ne nous en voudra pas, puisqu'il court sous les couleurs de Xiberotarrak depuis plusieurs saisons maintenant. Du reste, il vient d'accomplir une très belle année 2015 avec plusieurs victoires et podiums, cette montée à Paris était donc pour lui l'occasion de démontrer aux gens de la capitale combien l'association "basco-béarnaise" peut donner de jolis fruits !

Plaisir de la course, plaisir des yeux

Avant l'effort, un peu de réconfort. La veille au soir, Kévin et Nicolas vont au théâtre pour applaudir Yohann Métay dans son spectacle "la tragédie du dossard 512". Un spectacle tiré du "vécu" de l'artiste qui a participé à l'UTMB (Ultra Trail du Mont Blanc) : une course de 160 kms au Mont Blanc racontée avec beaucoup d'humour : "durant 1h30 on rit, je vous conseille vivement ce spectacle", raconte le "polyvalent" Nicolas. Cette édition 2015 des 20 kms de Paris fût bénie des Dieux côté météo avec un temps quasi printanier. Au fur et à mesure des années qui passent, l'édition s'améliore en terme d'animations, avec cette année la présence de "Pom Pom girls". Un plus très apprécié par le nombreux public qui jalonnait le parcours et par les coureurs eux-mêmes "le top !" avouera Nicolas Duplàa. Comme quoi, la Tour Eiffel n'était pas la seule dame à "cueillir" quelques regards connaisseurs ! Pas moins de 30 000 concurrents, hommes et femmes, prennent le départ. Kévin Martins et Nicolas Duplàa partent sur un rythme élevé à 17 km/h. Les deux hommes vont faire course "basket dans basket" durant de nombreux tours. Au 14e tour, Nicolas Duplàa faiblit quelque peu, Kévin Martins en profite pour prendre quelques longueurs d'avance.

Record à nouveau battu

Il ne fait plus l'ombre d'un doute qu'il va finir avec le meilleur temps de Xiberotarrak. Après trois tours dans "le dur", Nicolas Duplàa reprend du "poil de la bête". Certes, il ne pourra pas remporter le leadership de son club sur cette épreuve, mais il lui reste un objectif à atteindre. Battre une fois encore son temps de l'année précédente. Pour y parvenir, il doit descendre sous les 1h12minutes. Pas simple, la fatigue se faisant sentir. Il reste 2 kms à parcourir et Nicolas Duplàa veut y croire, il donne toutes les forces qui lui restent. Les minutes et les secondes s'égrainent tandis que Nicolas "avale" les derniers hectomètres... tout va se jouer à quelques secondes près... Finalement Nicolas Duplàa remporte son pari : il franchit la ligne d'arrivée en 1h11minutes et 51 secondes ! S'il n'a pas encore d'objectif précis pour 2016, nous allons lui en fixer un, sous forme de défi : entrer dans le Top 50 de l'épreuve. Avec sa 66e place cette année, il s'en rapproche... à grands pas ! A signaler enfin, que sur les 30 000 coureurs qui ont pris le départ, seuls 25 362 ont franchi la ligne d'arrivée... parmi eux : nos 6 Souletins, de naissance ou d'adoption.

Fabrice Borowczyk

Résultats des concurrents de Xiberotarrak :

  • Kévin Martins : 1h11min24sec (58e)
  • Nicolas Duplàa : 1h11min51sec (66e)
  • François Berges : 1h36min34sec (4 699e)
  • Laëtitia Prat : 2h07min49sec (20 827e)
  • Céline Maly Aguer : 2h13min34sec (22 403e)

L'autre "Souletin" de la course, mais non licencié de Xiberotarrak, Julian Mauborgne a réalisé un temps de 1h37min35sec (5 208e).

Merci à Nicolas pour les infos et les photos.

arriveeaparis

« De gauche à droite : Julian Mauborgne, François Berges, Nicolas Duplàa, Kévin Martins, Laëtitia Prat et Céline Maly Aguer »

champ de mars

« L’espace d’une journée, le champ de Mars fût territoire basque »