Rugby – Fédérale 1 – 4eme journée – C’est tout bonus pour Oloron

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Comptes Rendus

FCO equipe 2019 2020bisOloron      : 24
St-Sulpice : 16

Mi-Temps : 12-6

 Lieu : Oloron (Stade St Pée). Arbitre : Benjamin Liboz (Bourgogne-Franche Comté). Temps : couvert et frais. Pelouse : correcte.

 

Pour Oloron :

4 essais : Vaquéro (40e, 55e), Bourdieu (36e), Lapuyade (65e), 2 transformations (40e, 55e).

Pour St Sulpice :

1 essai Soulace (79e), 1 transformation Latapie et 3 pénalités : Doussain (6e, 10e) et Latapie (43e).

Carton jaune : Bonaloo (57e).

 

FC Oloron :

Bourdieu – Pailhassar, Chantereau (Canziani 72e), Boucau, Vaquéro (Arroyo 57e) – (o) Paillot ©, (m) Jully (Claverie-Rospide 63e) – Crampé, Jacobs (Santos 55e), Pinto Da Silva – Hubert (Lapuyade 50e), P. Constant – Beaudoin (Leffler 75e), Asserquet (Lacorne  64e), Vola (Tomuli 57e).

Entraîneurs : Stéphane Zampar et Pierre Chadebech.

 

US St Sulpice Sur Lèze :

Jeudy – Gimeno, Ferre (Cancian 41e), Roquebert, Beilhes – (o) Doussain (Latapie 41e), (m) Dejean (Tebaldini 41e) – Bonhoure, Bonaloo (Faure 57e), Fabre (Salis 63e) – Capezzone, Saux © – Rizzo (Dufour 57e), Viozelange (Soulace 59e), Bousquet (Aka 57e).

Entraîneurs : Victor Labat et Fabrice Capdevielle.

Après 3 défaites concédées lors des 3 premières journées, les Oloronais n’avaient absolument pas le choix : il fallait coûte que coûte ouvrir le compteur victoires à l’occasion de la réception de St Sulpice sur Lèze. Une obligation rendue encore plus impérative après les résultats de la veille et notamment le succès de Lannemezan chez le voisin Mauléon qui avait pour conséquence directe de faire du FCO la lanterne rouge de cette poule avant le coup d’envoi à St Pée. A l’arrivée, les Oloronais ont non seulement remporté ce match de la peur, mais fait en prime une bien belle opération en empochant le bonus offensif tout en privant leurs visiteurs du défensif. On appelle ça une opération parfaite. Pourtant à la demi-heure de jeu, très peu de spectateurs présents auraient misé un euro sur un tel scénario final. Il faut dire que durant l’immense majorité de la première période, ce sont les visiteurs, qui non seulement ont fait la course en tête, mais en prime ont dominé territorialement les débats. Arrivés tels deux messies, le pilier fidjien Vola et le troisième ligne sud-africains, tous deux enfin qualifiés, avaient pourtant démontré de belles dispositions et rassuré les supporters locaux sur la plus-value qu’ils allaient apporté au FCO pour la suite de la saison. Mais les Oloronais faisaient preuve de trop de nervosité et se montraient trop indisciplinés, offrant ainsi trop de cartouches aux visiteurs pour camper dans les 22 béarnais. Jusqu’à ces 5 dernières minutes de la première période avec une véritable révolte locale conclue par deux essais des trois-quarts du Haut-Béarn. Christophe Bourdieu pour commencer avait redonné un peu le sourire aux supporters sur un premier contre décisif (5-6, 36e). Et que dire, moins de 5 minutes plus tard sur celui supersonique conclu par un Dylan Vaquéro tantôt fulgurant, puis funambule sur le bord de la ligne de touche avant d’être décisif juste avant la pause (12-6). Oloron virait donc quasi miraculeusement en tête à la pause, après avoir été mené à la marque durant plus de 30 minutes. Au retour des citrons, St Sulpice essaie de repartir sur les mêmes bases qu’en début de match et de nouveau la crainte s’empare des travées de St Pée, en voyant des visiteurs de nouveau mettre la main sur le ballon dans le camp du FCO et recoller au score (12-9, 43e). Là, on se retrouve devant un scénario incroyable : le FCO est au bord de voir revenir St Sulpice sur lui, tout en étant qu’à un seul essai du bonus offensif ! A ce moment, Oloron peut tout perdre ou tout gagner. Il va choisir d’aller de l’avant et de jouer avec ambition, à l’image d’un Suria Vola intenable, les Oloronais vont aller de l’avant et renverser tout sur leur passage : scénario du match et défense visiteuse pour inscrire deux essais supplémentaires en 10 minutes plein d’audaces. La dernière révolte visiteuse va bien aboutir à un ultime essai, mais c’est trop tard, le FCO avait su faire le boulot pour être le grand bénéficiaire du bas de tableau de la journée puisque grâce à ce succès bonifié, Oloron remonte à la 9e place.

Fabrice Borowczyk

Réaction d’après-match :

Pierre Chadebech (entraîneur FCO) : « Cette victoire, qui plus est bonifiée, nous fait évidemment un grand plaisir. Nous savions que nous avions un groupe avec un très bon état d’esprit, les joueurs l’ont parfaitement démontré aujourd’hui. St Sulpice est une équipe qui a montré de très belles qualités, il a fallu que nous fassions une très belle performance défensive, et ça aussi c’est une très belle satisfaction ».

FCO equipe 2019 2020bis