N3M – 2eme Journée – Malaussanne n'a rien pu faire

Écrit par Jacques Dufau le . Publié dans Comptes Rendus

logo malaussanne mazerolles basket soubestre

2MBS 69 17 17 21 14
Réal Chalossais 81 18 17 19 19

Mi-Temps : 34 - 47

Scores aux quarts-temps : 17-18, 17-17, 21-19, 14-19.

Lieu : Mazerolles (Salle municipale). Spectateurs : 400 environ. Arbitres : Pierre Darbo et Clément Marquevielle.

2MBS :

Brugale (), Albino (9), Hery (9), Adediran (9), Bouchet (15), Cazaurang (8), Batt (5), Ba (), Santallo (2), Thiam (12)Entraîneur : Fred Moncade

Réal Chalossais 

Brocaires (7), Cambon (9), Labat (2), Labadie (12), Crabos (15), Ilardia (12), Latapy (14), Benoît (4), Samaké (12), Labat (4).

Les Béarnais, diminués par les absences conjuguées de N'Diaye, Jouve et Lalaude, ont tenu pratiquement une mi-temps face à l'ogre landais et son effectif surdimensionné pour cette division. Les visiteurs inscrivent un premier panier primé mais Bouchet répond au-delà de l'arc de cercle à 2 reprises. Les débats sont équilibrés mais les locaux souffrent déjà aux rebonds et ont du mal à trouver des positions de tirs confortables.
Sur un panier de loin de Cazaurang, les joueurs du Soubestre égalisent (24/24 à la 13°) mais, sur chaque accélération, les visiteurs se détachent en marquant en pénétration. Les locaux sont déjà plombés par les fautes et Fred Moncade doit jouer avec son banc pour permettre à ses joueurs de souffler. A la pause, l'écart est déjà conséquent (34/47).
Les Béarnais reprennent espoir sur un nouveau tir primé de Boucher (41/49 à la 22°) mais les visiteurs répliquent immédiatement de loin. Ces derniers sont gavés de ballons sous les cercles, à l'image d'Ilardia toujours bien placé aux rebonds. Sur une superbe combinaison Héry - Batt, les locaux repassent sous la barre des 10 points mais Crabos inscrit un panier à 9 m au buzzer et les Landais s'envolent de nouveau (55/69 à la 30°).
Les Chalossais mettent une grosse pression défensive sur les meneurs Béarnais et récupèrent de nombreux ballons. Les arrières landais, Cambon et Labadie s'en donnent à cœur-joie pour faire fructifier leur avance et porter leur équipe vers une victoire logique
.

Jacques Dufau