N2M – 15e Journée – Le Zibéro réalise l’exploit

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Comptes Rendus

zibero j15A Tardets (Gymnase Municipal). Arbitres : Ludovic Delaunay et Jonathan Nasmour.

 

Tardets : 34
ROC Aveyron : 28

Mi-Temps : 13 - 11

Zibéro Tardets :
Gardien de buts : Plagnard (cap)(22 arrêts dont 2 pen).
Joueurs de Champ : Arhie (2), Baqué (7), Bozom ©, A. Campané (2 dont 1 pen), Costes dit Casalet (), Etchebehere (4), D. Khayar (13 dont 3 pen), Le Bigot (2), Marmissolle (2), Mazquiaran (2), Peillen ().
Entraîneur : Mathieu Tauzin.
Exclusions temporaires : Baqué (26e), Arhie (52e), Le Bigot (58e).
Carton rouge pour 3 exclusions temporaires : Marmissolle (11e, 25e, 60e).

ROC Aveyron Handball :
Gardiens de buts : Besset (12 arrêts) et Becdro (6 arrêts).
Joueurs de champ : Bitonti (3), Bonicel (1), Fournie (2), Fraysse (8 dont 3 pen), Malencic (4), Mbata (), Navarro (), Robert (7 dont 2 pen), Simon ©(3), Soulaimana ().
Entraîneur : Julien Demetz.
Exclusions temporaires : Malencic (16e, 50e), Mbata (7e), Bitonti (17e).

C’est un véritable exploit qu’ont réalisé les Tardetsiens samedi soir dans une salle, une fois encore, surchauffée par l’ambiance de supporters aux anges. Le ROC Aveyron n’avait plus connu la défaite depuis 4 mois, au soir de la 5e journée, face au leader Rezé. Mais samedi soir, le « roc aveyronnais » était dans le camp du Zibéro. François Plagnard, le plus « Aveyronnais des Souletins » s’est érigé en véritable muraille infranchissable face aux imposants gabarits adverses. Dès la 4e minute, après une énorme parade sur le géant Malencic, les bras levés du « Lev Yachine de Tardets » en disent long sur sa motivation. Et ses coéquipiers ne vont pas être en reste. Défensivement, ce sont de véritables sangsues qui s’accrochent à leurs adversaires comme des morts de faim. Les efforts sont vite récompensés, le Zibéro caracole rapidement en tête (11-6, 23e). D’autant qu’en prime, Daniel Khayar offre un récital sur son aile. Intenable, « l’hélicoptère de Tardets » survole les débats, et chacun de ses atterrissages se mue en but. Certes, Rodez, vexé recolle quelque peu à la pause (13-11), mais l’envie de l’exploit est trop forte côté Zibéro. François Plagnard continue de se faire rappeler aux bons souvenirs de ses « ex-congénères » et ce pour le plus grand bonheur de sa Haute Soule adoptive. En attaque, Daniel Khayar n’en finit pas de transpercer les filets adverses, Battite Baqué lui emboîte le pas et Tardets s’échappe encore et toujours (25-18, 48e). Le public fait corps avec son équipe. Quand Yann Le Bigot voit son tir doublement contré, rentrer dans les buts adverses, on comprend qu’il ne peut rien arriver de mal à cette formation. Il est 22h30, le ROC vient de s’écrouler en pleine montagne souletine, face à de vaillants souletins.

Fabrice Borowczyk

Il a dit : Mathieu Tauzin (entraîneur Zibéro) : "Une telle victoire fait plaisir à un entraîneur. Ce soir toute l’équipe a été énorme et je remercie l’ensemble des joueurs. Il nous manque une victoire pour assurer le maintien, nous allons essayer de l’obtenir le plus vite possible pour finir sereinement la saison. Nous n’avons aucun objectif quant au classement, car nous savons qui nous sommes et d’où nous venons. Une troisième saison en N2 serait un aboutissement formidable pour une équipe comme la nôtre".

zibero j15

« Samedi soir, le ROC de l’Aveyron était... Souletin ».
Photo : Romain Perchicot.