N2M – 11e Journée – Le Zibéro se révolte

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Comptes Rendus

CR ZIB J11

Toulouse : 33
Tardets : 35

Mi-Temps : 11-20

A Toulouse (Gymnase des Argoulets). Arbitres : Romain Boyer et Adrien Uteau.

Fénix Toulouse Handball :
Gardiens de buts : Labro ©(4 arrêts) et Gehin (2 arrêts).
Joueurs de champ : Barreau (), Bertini (8), Calvel (3), Clarac (), Frechou (3), Gardent (1), Halimi (), Labro (1), Margnoux (1), Mongin (3 dont 1 pen), Poitou (13).
Entraîneur : Ioan Rudi Prisacaru.
Exclusions temporaires : Halimi (38e, 49e), Poitou (55e).

Zibéro Tardets :
Gardien de buts : Plagnard (cap)(16 arrêts dont 1 pen) et Larricq Fourcade (2 arrêts).
Joueurs de Champ : Arhie (4), Baqué (4 dont 1 pen), A. Campané (7 dont 1 pen), R. Carrey (), Costes dit Casalet (2), Etchebehere (4), Marmissolle (9), Mazquiaran (3), Peillen (), Sarrat (2 dont 1 pen).
Entraîneur : Mathieu Tauzin.
Exclusions temporaires : Etchebehere (2e, 41e), Peillen (43e, 51e), Plagnard (36e), Baqué (54e).

"Après le cuisant échec de la semaine dernière à domicile contre le TEC, on a montré que si on devait mourir ce serait avec les armes à la main". Visiblement revanchard et toujours en colère après les décisions arbitrales de fin de match contre le TEC qui, pour lui, ont fait lourdement pencher la balance côté charentais, Mathieu Tauzin savoure le succès des siens décroché en terre toulousaine. L'entraîneur Souletin a de quoi être ravi. En effet, il n'est jamais facile de s'imposer aux Argoulets. Pour preuve, seul le ROC Aveyron (2e du classement) y était parvenu cette saison. Mais c'est surtout la manière qui a de quoi le satisfaire. Car si au final le score apparaît serré, la physionomie du match ne laisse planer aucun doute : la victoire souletine est totalement méritée. Elle s'est principalement dessinée par un début de match parfait. Exactement là où ça avait péché contre le TEC. Cette fois, pas de retard à l'allumage pour les Basques, bien au contraire. Tardets est parti à fond et n'a jamais été mené au score. Grâce à un Beñat Marmissolle de feu en début de match, le Zibéro a rapidement creusé l'écart pour mener de 9 buts à la pause (11-20). Un écart que les Souletins ont tenu durant plusieurs minutes en seconde période (18-27, 38e) avant que les Toulousains ne mettent les bouchées doubles pour tenter un retour impossible. La débauche d'énergie ayant été si intense durant 45 minutes, que le Zibéro a inéluctablement baissé de rythme ensuite. Ces deux éléments concomitants ont permis un retour inquiétant des Haut-Garonnais. Mais après la vitesse et le talent, ce sont le courage et la hargne basque qui ont parlé pour parvenir à conserver un succès qui fait du bien au classement et au moral des troupes vertes et envoie un message fort à tous : le Zibéro est toujours et plus que jamais en vie.


Fabrice Borowczyk

il a dit : Mathieu Tauzin : "La fin de saison sera difficile dans une poule hyper serrée. Mais on ne lâchera rien, et si on devait descendre, ce ne serait pas en raison de nos faiblesses mais parce que nos adversaires sont plus forts, mais Tardets ne descendra pas".

Grâce au tonitruant début de leur match, Beñat Marmissolle et les siens sont revenus vainqueurs de Toulouse

« Grâce au tonitruant début de leur match, Beñat Marmissolle et les siens sont revenus vainqueurs de Toulouse ».

Photo : Romain Perchicot.