N3M – 17e Journée – Au bout de l’angoisse

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Comptes Rendus

JAO j17J.A. Oloron : 74 (19 ; 20 ; 18 ; 17)
Villefranche : 72 (24 ; 11 ; 19 ; 18)

Mi-Temps : 39-35. Scores aux quarts-temps : 19-24, 20-11, 18-19, 17-18.

Lieu : Oloron (Salle Scohy). Spectateurs : 400. Arbitres : Yann Walewski et Frédéric Rego-Correia.

J.A. Oloron :
Ort (8), Vragar (5), Bonnelalbay (2), Perez (20), Dardol (15), Maysonnave (14), Jakubowski ©(10), Mazarin (), Turpin ().
Entraîneur : Sébastien Juncaa assisté de Jérémy Chabanne.

B.B. Villefranchois :
Adam (15), Soumaré (6), Haraoui (), Darde (6), Keita (4), C. D’Ambrosio (8), Roux (7), F. D’Ambrosio (4), Sene (), Ndongala (22).
Exclu pour 5 fautes : Couegnas (33e).
Entraîneur : Didier Mascella.

Lorsqu’à deux secondes de la fin du match, la balle quitte les mains du Villefranchois Jérôme Adam au-delà de la ligne des 3 points, toute la salle Scohy retient son souffle.... D’un coup le temps semble s’arrêter... car si la balle échoit dans le cercle, la lanterne rouge s’impose à Oloron à la stupéfaction générale... mais tout comme les spectateurs et le banc oloronais qui retiennent leur respiration, le joueur aveyronnais semble retenir son bras et la balle finit sur le bas du cercle.... Ouf ! La JAO s’impose finalement au bout du suspense et remporte un match ultra important dans l’optique du maintien en N3. Car dans le même temps, dans le duel des mal classés, Tulle s’est imposé face à Landouges (75-62). A cinq matches de la fin, la JAO possède donc trois longueurs d’avance sur la zone de relégation, un matelas qui, si mathématiquement n’est pas suffisant, devrait permettre aux hommes de Sébastien Juncaa et Jérémy Chabanne de repartir en nationale 3 la saison prochaine. Petit clin d’œil du classement, l’Elan Béarnais Pau Nord Est ayant battu Montauban (97-91) et Malaussanne s’étant incliné dans sa salle face à Auch (80-89), les trois clubs béarnais sont à égalité avec 25 points chacun. On devrait donc retrouver un grand nombre de derbies la saison prochaine à ce niveau. Pour sa part, Villefranche avec cet échec a dit adieu à la N3 ou peut-être simplement au revoir. Car dire que les Aveyronnais ont vendu chèrement leur peau samedi serait un doux euphémisme. Grâce à une défense compacte et à des contres aussi fulgurants que précis, ils ont fait souffrir les Oloronais durant 40 minutes. Il faut dire qu’en plus, les artilleurs oloronais n’ont pas eu leur réussite habituelle à trois points. En tout et pour tout, seules trois tentatives au-delà de la ligne des 6,25 m ont fait mouche (contre 4 à leurs adversaires). Toutes ces composantes associées, la JAO n’est jamais parvenue à se détacher au score. Pire même dans le premier quart-temps, c’est Villefranche qui a creusé le premier écart (17-24, 9e). La JAO redémarre mieux le deuxième quart temps (23-24), mais fait preuve de nouveau d’une incroyable absence défensive sous les panneaux dont profite Keita, totalement isolé dans la peinture pour redonner 3 points d’avance aux visiteurs (23-26). José Dardol prend alors les choses en main. Villefranche est à l'offensive, José Dardol prend le rebond défensif et lance le contre. Il est à la conclusion et marque un panier plus un lancer franc et Oloron reprend le score (28-26). Sur la sirène Lucas Perez marque l'ultime panier, la JAO vire avec 4 longueurs d'avance (39-35), la JAO est devant mais a toujours autant de difficultés à endiguer les contres ultras rapides des visiteurs. Au retour des vestiaires, les Aveyronnais continuent de s’accrocher (42-42, 23e). Trois minutes plus tard, Capt'ain Jaku, fait se lever la salle, après un panier à trois points qui donne le plus gros écart à la JAO, après un 7-0 infligé aux visiteurs (51-44, 26e). On pense alors que cette fois la fusée du Haut-Béarn est lancée. Il n’en est rien et Villefranche revient. D’autant que la réussite fuit Oloron. A l’image de cette 28e minute où un dunk de José Dardol se fracasse sur le cercle....en contre, Villefranche marque à trois points (51-49). Grâce à un Paul Maysonnave, impérial aux lancers francs, Oloron tente une nouvelle échappée (57-51, 29e), mais sur la sirène, Thomas Darde pour Villefranche douche l'enthousiasme local à 3 points (57-54, 30e). Oloron repart à l’assaut dans le dernier quart temps. Cette fois le Dunk de Dardol fait mouche ! Scohy est en transe (63-56, 33e). D’autant que Thomas Darde côté Villefranche, écope de sa 5e faute et est alors exclu. Dans un final type « hourra basket », Villefranche revient à nouveau (65-62, 36e). La JAO se procure des contres, mais confond vitesse et précipitation, la tension est à son apogée. Les décisions arbitrales sont de plus en plus incomprises, la confusion règne en maître à Scohy. A sept secondes du terme, Lucas Perez sur la ligne des lancers francs, ne réussit qu’un sur deux (74-72), ce sera tout de même suffisant....Oloron peut respirer !

Fabrice Borowczyk

JAO j17

« Victoire difficile mais ô combien importante pour Rémi Jakubowski et ses coéquipiers ».

Photo archives Claude Jouanserre.

Les images vidéo du match :

Le live du match :

Suivez le Live sur Score n'co