Fédérale 1 – 2eme Journée – Bonus partagés

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Comptes Rendus

vitalla-sam-fcoA Mauléon (Stade Marius Rodrigo) :
Oloron bat Mauléon : 22-15 (10-9).

Temps : Chaud. Spectateurs : 3 500 environ.

Pour Mauléon : 4 pénalités (12e, 33e, 40e et 49e) et un drop (44e) : Claverie

Pour Oloron : 3 essais Vitalla (30e et 61e) et Duboscq (66e), 2 transformations (30e et 66e) et 1 pénalité (2e) : Picabéa

Cartons blancs :
A Mauléon : Cortal (24e) et à Oloron : Fourtine (40e) et Casassus (73e).

SA Mauléon : Juhan – Claverie, Guiresse (Orabé 50e), Achigar, Laplace Claverie – (o) Descazeaux, (m) Loustaunau – Heguiaphal (Dartigues 78e), Cazobon (cap), Montois – Gesse, Zabaloy (Sallaberemborde 63e) – Chabannes (Aboïtiz 40e), Cortal, Goyheneche.

FC Oloron : Séré Peyrigain – Fourtine, Chantereau, Pouyenne (Dies 67e), Etchegoyen (Duboscq 53e) – (o) Picabéa (cap), (m) Cruzalèbes (Bugat 67e) – Quintana (Chabat 52e), Tauzin, Lacave – Mazières (Sestiaa 63e), Casassus – Penigaud (Tomuli 41e), Vitalla (Porte Laborde 63e), Berhabe (Monnier 63e).

Deux matches à l'extérieur et 6 points au compteur, le FCO aurait pu démarrer bien plus mal cette saison 2014-2015 ! Après leur entame encourageante à Valence d'Agen (malgré la défaite), les hommes de David Laperne et Jean-Paul Trille ont parfaitement su gérer ce derby face au voisin souletin du SAM. Visiblement moins stressés par l'enjeu que les locaux, les Oloronais sont tout de suite entrés dans le match en prenant possession du camp local. Il ne faut que 2 minutes à Nicolas Picabéa pour déflorer le tableau d'affichage sur une pénalité de 41 mètres face aux poteaux (0-3, 2e). Et même si Arnaud Claverie lui rend la politesse dix minutes plus tard, cette fois des 22 mètres à gauche (3-3, 12e), la domination oloronaise est totale en ce début de rencontre. A force d'insister les Haut Béarnais vont être récompensés de leurs efforts. Sur une touche dans les 22 adverses, Jean-Michel Tauzin s'élève dans les airs pour capter le cuir. S'en suit un regroupement. Le maul formé, va se mettre en place, et littéralement « marcher » jusque dans l'en- but de Mauléon, jusqu'à ce que Stephan Vitalla n'aplatisse, inscrivant ainsi le premier essai du match (3-10, 30e). Sur la façon d'inscrire ce premier essai, Oloron a marqué les esprits. Mais il en faut plus pour faire baisser les bras à un Souletin. Ce premier essai du FCO semble réveiller les locaux qui entrent enfin dans leur match. Oloron se fait prendre au piège de l'indiscipline et Arnaud Claverie le nouveau buteur mauléonais passe ses tentatives et contre toute attente Oloron ne mène que par la plus petite des marges à la pause (9-10).

Hugo Duboscq marque l'essai du bonus

Si le début du match a été oloronais, le démarrage de la seconde période sera totalement mauléonais. Certainement sermonnés à la pause par leurs entraîneurs, les Souletins reviennent avec de toutes autres intentions sur la pelouse de Marius Rodrigo. Désormais ce sont eux qui monopolisent la balle et occupent le camp adverse. A la surprise générale, Arnaud Claverie loupe le cadre sur pénalité à 22 mètres à droite (42e). Oloron a eu chaud, mais le SAM continue de pousser. Après plusieurs temps de jeu et alors que l'arbitre annonce un avantage en cours pour Mauléon, le même Arnaud Claverie claque un drop qui donne l'avantage aux siens pour la première fois du match (12-10, 44e). Le public local pousse et Oloron est cette fois sur le reculoir. Nouvelle faute du FCO, nouvelle pénalité pour Arnaud Claverie , qui de 16 mètres face aux poteaux, ne se fait pas prier pour augmenter la note (15-10, 49e). Mais il reste encore beaucoup de temps. Et la défense de Mauléon ne donne pas les mêmes signes de solidité que d'ordinaire. Le FCO se sent fort sur ses avants. Alors il tente les pénaltouches. La tactique va s'avérer payante On vient de passer l'heure de jeu et un groupé pénétrant s'est mis en route suite à l'une d'elles. Au bout du groupé, Stephan Vitalla est poussé par tout son pack en terre promise (15-15, 61e). On se pince pour y croire côté supporters FCO. Certes les deux équipes sont à égalité, mais Oloron n'est plus qu'à un essai du bonus offensif ! Il ne faudra pas attendre longtemps pour l'atteindre. Suite à une magnifique action : feintes, crochets, accélération, Hugo Duboscq met toute la défense locale dans le vent et file inscrire l'essai du bonus offensif entre les perches (15-22, 66e). Un bonus offensif qu'il faut ensuite conserver pour Oloron. Mauléon pousse dans les derniers instants, mais après avoir démontré qu'il avait une attaque performante, le FCO démontre qu'il possède une solide défense. Et malgré les derniers assauts locaux, Oloron repart de ce plus court déplacement de la saison avec le point du bonus offensif. En face, le SAM marque lui aussi le point du bonus...mais défensif, une maigre consolation.

Fabrice Borowczyk

vitalla-sam-fco

Ils ont dit :

David Laperne (entraîneur avants du FCO) : "Cette victoire nous fait du bien. Les garçons n'avaient pas été récompensés de leurs efforts à Valence d'Agen. Nous avions préparés cette rencontre avec beaucoup d'humilité. La victoire avec le bonus nous permet de pouvoir préparer avec un peu plus de sérénité la rencontre face à l'ogre de la poule Auch pour notre première à St Pée. Nous voulions prendre Mauléon à la gorge dès le début du match, c'est chose faite. Les joueurs ont vraiment répondu présents, tout l'honneur est pour eux. Quand on est entraîneur et que l'on voit que ça répond aussi bien présent, c'est une vraie joie. Mauléon va gagner beaucoup d'autres matches et ils seront très difficiles à battre quand ils viendront à St Pée. De notre côté nous faisons partie des petites écuries de Fédérale 1 en terme de budget, mais certainement pas en terme de coeur".

Yannick Vignette (entraîneur avants du SAM) : "Aujourd'hui nous sommes passés un peu à côté du match. Visiblement pour certains joueurs, ce derby semble les freiner. On n'a pas du tout fait une entame habituelle et sur l'ensemble du match, on n'a pas mis le niveau d'engagement que l'on met d'ordinaire et qu'il aurait fallu mettre. Sur les ballons portés on était aux abonnés absents au niveau de la défense et l'investissement personnel, dans de telles conditions face à de telles équipes, il n'y a pas photo. Malgré tout on marque le point de bonus défensif, mais le compte n'y est pas car aujourd'hui il était important de l'emporter pour envoyer un message fort aux futurs visiteurs. Désormais, nous devons aller à Agde avec l'objectif de gagner car il faut prendre vite des points. Perdre à Marius Rodrigo contre Oloron, c'est forcément décevant, même s'il faut rendre hommage à cette équipe qui a fait preuve de réalisme et d'opportunisme et qui a su nous prendre où il fallait".