Fédérale 1 – 15e Journée – Oloron remonte sur le podium

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Comptes Rendus

F1 J15 fcoloronOloron : 27
Arcachon : 15

Mi-Temps : 17 - 8. Lieu : Oloron (Stade St Pée). Public : 350. Arbitre : M. Jaulin (Pays de Loire).

Pour Oloron :
3 Essais Tessariol (27e), de pénalité (33e), Aléo (65e), 2 Transformations et 2 Pénalités (7e, 43e) : Claverie-Rospide.

Pour Arcachon :
2 Essais Ruiz (12e), de pénalité (69e) et 1 Pénalité Geneste (17e).

F.C. Oloron :
Claverie-Rospide ; Clouté (Fabe 62e), Chantereau, Arroyo, Pailhassar ; (o) Chantaclé, (m) Paillot (Boucau 76e) ; Tauzin ©(Santos 76e), Chabat, Crampé (Lacave 54e) ; Sestiaa (Casassus 59e), Quintana ; Haurie (Amans 62e), Tessariol (Porte Laborde 45e), Moncade (Aléo 50e).
Carton jaune : Aléo (75e)

R.C. Bassin d’Arcachon :
Bataille ; Camacho (Da Ros Ducourneau 68e), Hirigoyenberry, Castéra (Bale 59e), Darclanne ; (o) Tesquet, (m) Geneste ; Costanzo (Server 64e), Boscaro, Gayon ©(Metais 54e) ; Mynhardt, Mutel ; Brooks (Traoré 57e), Ruiz, Kafoa (Poupeau 57e).
Carton jaune : Kafoa (25e)

Troisième match en 2018 et troisième victoire pour le FCO qui remonte sur la troisième du podium.

En s'imposant face à une belle équipe du Bassin d'Arcachon, le FCO vient de réussir une jolie preuve par trois. Troisième victoire consécutive, en obtenant trois essais, ce qui lui permet de retrouver la troisième place au classement. Le FCO poursuit donc sur sa lancée de ce début d'année. Face à Arcachon, le démarrage a pourtant été plus difficile que face à Tyrosse lors de la dernière levée à St Pée. Si le FCO a voulu d'entrée mettre du rythme et a été récompensé par une pénalité inaugurale de Lilian Claverie-Rospide (3-0, 7e), ce sont les avants du Bassin qui vont faire souffrir leurs vis-à-vis dans les premières minutes. Le résultat ne se fait pas attendre, un groupé pénétrant dévastateur met sur le reculoir la défense du FCO et tout ceci se termine par un pack visiteur qui pousse son talonneur Ruiz en terre promise. La tentative de transformation de Tesquet heurtant le poteau, le Bassin ne prend que deux longueurs d'avance (3-5, 12e). Cinq minutes plus tard, Arcachon revient pour la première fois dans le camp local. De quelques mètres seulement. Mais Oloron se met à la faute, et l'arbitre siffle une pénalité. Audacieux, le demi de mêlée visiteur décide de la tenter. On est pourtant à 46 mètres des perches. L'audace paye et Geneste passe très largement le coup de pied qui permet à Arcachon de faire le break (3-8, 17e). Les doutes s'installent dans les esprits des supporters locaux qui commencent à se dire de plus en plus que ce match ressemble à un piège. Mais sur le terrain, les Oloronais ne doutent pas. D'autant que le tournant de la rencontre va se produire quelques minutes seulement après. Coupable d'une énième faute, Kafoa est exclu dix minutes sur carton jaune par M. Jaulin (25e). Les conséquences vont être maximales. Le pack oloronais prend le dessus sur son adversaire et cette fois ce sont les Oloronais qui se procurent des groupés pénétrants qui font reculer les Girondins. Et Oloron va bonifier sa supériorité numérique de dix minutes en inscrivant deux essais d'avants. Les deux, exactement de la même façon. Chaque fois, cela est parti d'une pénaltouche avec une nouvelle avancée inarrêtable de tout le pack local. Sur la première poussée, Anthony Tessariol est propulsé dans l'en-but. Sur la seconde, Arcachon, à l'agonie se met à la faute et M. Jaulin siffle l'essai de pénalité. Au retour du pilier visiteur sur le terrain, le FCO a pris les devants (17-8), et ne va plus les lâcher. Après les citrons, les avants arcachonnais donnent de nouveau du fil à retordre aux Béarnais. Mais on le sait, la défense du FCO est, cette saison, particulièrement imperméable, elle va de nouveau le démontrer. Défendre correctement ne veut pas dire être dominé. Et le FCO va tenter d'aller chercher le bonus offensif qui semblait bien lointain au bout de 25 minutes de match. On va commencer à y croire dans St Pée, lorsqu’Anthony Aléo inscrit le troisième essai de sa formation à un quart d’heure du terme (27-8, 65 e). Mais Arcachon est une des équipes en forme du moment et va le prouver en mettant à son profit l'adage qui veut que la meilleure défense reste l'attaque. L'essai de pénalité qui vient récompenser leur audace ôte tout espoir de bonus pour le FCO. Qu'importe, Oloron vient de reconquérir son bien : une place sur le podium.

Fabrice Borowczyk

Ci-après les images de la victoire du FCO :

F1 J15 fcoloron

« En s’extirpant du piège arcachonnais, les Oloronais sont remontés sur le podium ».
Photo : Archives Jean-Jacques Létoile