La rechute mourenxoise

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Non catégorisé

editoHandball :
Après leur première et laborieuse victoire la semaine passée contre la lanterne rouge Carquefou, les filles du Mourenx Handball ont renoué avec leurs « mauvaises » habitudes du début de saison, en subissant une nouvelle défaite : la 10e en 11 journées.

Cette fois c’était du côté de Lège, une équipe qui ne fait pourtant pas partie des ténors de la poule. Le pire de tout c’est qu’à 13 minutes du terme, l’équipe coachée par Eric Bordagaray menait de trois longueurs (18-21), et semblait donc se diriger vers un nouveau succès. Mais au MHB nouvelle formule, on a décidément beaucoup de mal en matière de gestion... quelle qu’elle soit. A l’image de la fin du match à Lège, qui a vu les Mourenxoises finir sur un humiliant 9-3 offrant donc la victoire aux Girondines. A mi-parcours, le Mourenx Handball nouvelle formule présente donc le bilan famélique suivant : 1 victoire et 10 défaites en 11 journées. Bonne nouvelle toutefois, elle ne subira pas de défaite lors des 2 prochains week-ends, la prochaine journée de championnat est fixée au 17 février. A quelques kilomètres de là, la soupe à la grimace est également présente. Les deux autres équipes féminines présentes au niveau national ont la tête basse. Tout d’abord les Gantoises qui ont subi leur 4e défaite consécutive. Une défaite avec de lourdes conséquences, puisqu’elle a été concédée à domicile face à un rival direct pour l’accessit à la N3 régionale de la saison prochaine, Blanquefort. Depuis leur belle victoire contre Bordes 2, les joueuses de Fanfan Labarthette n’avancent plus, pire même, elles reculent très dangereusement. Les voici désormais 10e avec 3 points de retard sur le 8e, Floirac. Quant aux Oloronaises, c’est encore pire. Toujours scotchée à la 11e place, elles n’ont pas pu se déplacer à Marmande, par manque d’effectif... Les temps sont décidément très durs pour la formation d’Alain Mordefroid.

Heureusement, le soleil pour le handball féminin est venu de la Soule voisine avec la nette victoire des filles du Zibéro Tardets face à Cestas (26-16). Après un début de match compliqué (6-7, 21e), les sœurs Jargoyhen and co ont accéléré le mouvement et imposé un rythme que n’ont pas pu suivre les Girondines. Les joueuses de Denise Challa restent leaders et iront à St Loubes le 3 février.